Cette semaine, le marché de l’or a marqué un nouveau sommet quotidien en dollars américains, flirtant avec les 2 150 $. Pour les détenteurs de ce précieux métal depuis longtemps, la tentation de vendre peut sembler forte, surtout après avoir traversé la tourmente du marché baissier entre 2011 et 2016. Cependant, il est essentiel de considérer que ce récent pic pourrait n’être que le prélude à quelque chose de bien plus significatif !

Analysons l’historique du prix de l’or depuis sa libéralisation en 1971. À trois reprises, l’or a dépassé son plus haut historique en clôture trimestrielle. Chaque fois, cela a déclenché des hausses spectaculaires : une augmentation de 348% dans les années 1970, suivie par une autre de 342% plus tard dans la même décennie. Puis, en 2009, une hausse de 116% a suivi le dépassement du précédent sommet.

Si l’or clôture ce mois-ci au-dessus de l’ancien sommet de 1 920 $, ce serait la confirmation d’une deuxième clôture trimestrielle consécutive au-dessus de ce niveau. Cela indiquerait un potentiel pour un quatrième mouvement historique à la hausse. En se basant sur les précédents, il n’est pas absurde d’envisager que l’or puisse atteindre entre 4 200 et 8 600 $ !

L’analyse technique soutient également cette perspective. Le récent mouvement vers un sommet historique peut être interprété comme une continuation du marché haussier entamé en 2001, avec la phase de consolidation de 2011 comme un possible drapeau à mi-chemin. Une cassure de ce motif pourrait propulser l’or vers environ 7 800 $. Une telle progression s’alignerait parfaitement avec les tendances passées.

Dans cette perspective, il est sage de conserver votre or. Les signes indiquent que des temps passionnants pourraient se profiler à l’horizon. Restez attentif à ces développements, car ils pourraient avoir un impact significatif sur vos investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *