L'or franchit de nouveaux sommets historiques : vers une baisse des taux de la banque centrale américaine?

Le marché de l’or a atteint un nouveau sommet historique lundi, avec un prix dépassant les 2 265 dollars (2 099 euros) l’once, les investisseurs continuant de parier sur une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année. Selon Bloomberg News, le prix de l’or a culminé à 2 265,73 dollars l’once, dépassant ainsi le précédent record établi il y a quelques jours à peine.

L’attrait pour ce métal précieux s’est renforcé cette année, alimenté par les indications de la Fed quant à une possible réduction de ses taux d’intérêt. Malgré la confirmation d’une augmentation de l’inflation aux États-Unis en février, avec un indice PCE de 2,5% sur un an, contre 2,4% en janvier, la Fed reste prudente. Jerome Powell, président de la Fed, a souligné qu’il n’était pas nécessaire de se précipiter pour baisser les taux, malgré les chiffres d’inflation supérieurs aux attentes des deux derniers mois. La Fed avait augmenté ses taux à 11 reprises entre mars 2022 et juillet 2023 dans le but de maîtriser l’inflation, qui avait atteint un pic de 9,1% en juin 2022.

 

En parallèle, les tensions géopolitiques contribuent également à la hausse des prix de l’or. Les préoccupations concernant l’escalade du conflit entre Israël et le Hamas ainsi que l’évolution de la guerre en Ukraine incitent les investisseurs à se tourner vers des actifs sûrs comme l’or. En effet, l’absence de rendement sur les lingots rend ces derniers plus attrayants lorsque les banques centrales abaissent les taux d’intérêt, ce qui renforce la demande pour ce métal précieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *