En janvier, les exportations helvétiques d’or ont enregistré une hausse spectaculaire de 86% par rapport au mois précédent, atteignant 216 tonnes. Ce niveau mensuel représente le plus élevé depuis décembre 2016. Les envois d’or vers l’Asie et le Moyen-Orient ont connu une augmentation significative, compensant la baisse des échanges vers les marchés occidentaux et la Turquie.

Les raffineries suisses réorientent actuellement leurs activités vers l’Asie et le Moyen-Orient alors que l’intérêt pour l’or physique diminue en Occident.

 

Cette tendance à acquérir de l’or s’intensifie alors que les investisseurs occidentaux délaissent la bourse chinoise. Les investissements directs sur le marché de Shanghai sont revenus à leurs niveaux d’il y a 30 ans.

Cette désaffection pour la bourse chinoise a encouragé l’engouement pour l’or en Chine, faisant de l’or le placement privilégié en Asie, au détriment de la bourse et de l’immobilier.

Dans les pays occidentaux, la ruée vers l’or n’est pas aussi prononcée, mais plutôt une orientation vers les valeurs technologiques. Les fonds institutionnels délaissent presque tous les autres secteurs pour se concentrer exclusivement sur le secteur technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *